Événements

Annonces de colloques, séminaires & rencontres à sujet linguistique et saussurien.

Diversité linguistique dans l’Europe contemporaine – Colloque international (21-23 septembre, Prague)

À l’occasion de la présidence tchèque au Conseil de l’Union européenne, nos confrères en cercle du Cercle linguistique de Prague organisent, pour le 21-23 septembre, à l’Institut Français de Prague (Štìpánská 35), le colloque international Diversité linguistique dans l’Europe contemporaine.
L’annonce et le programme du colloque sont disponibles pour téléchargement.

Profitant du moment où Prague, en vertu de la présidence tchèque au Conseil de l’Union européenne, devient le lieu qui doit formuler les problèmes du présent et en même temps évaluer les solutions visant le futur, le Cercle linguistique de Prague convoque un colloque international autour d’un sujet qui est scientifique sans qu’il puisse jamais arrêter d’être politique. L’objectif en est de montrer que la méthodologie dont le Cercle de Prague est porteur permet d’approcher à la fois le langage humain et les phénomènes complexes les plus divers de la vie sociale, c’est-à-dire culturelle, historique et inévitablement aussi politique de l’homme ; qu’elle sait concevoir les procès interprétatifs-évaluatifs sur lesquels reposent tant la communication langagière que les échanges sociaux, de façon objectivable, efficace et adéquate ; que ses moyens sont modernes, puisqu’ils s’appuient sur une réflexion approfondie de l’expérience historique à l’échelle européenne et mondiale, et pratiques, puisqu’ils ont constamment égard aux valeurs culturelles de l’Europe et morales de l’humanité.

Extrait de l’annonce du colloque.

Posted by giuseppe d'ottavi in Événements

Journée d’études et Assemblée Générale du Cercle 2022

La rentrée saussurienne s’annonce plus mouvementée que d’habitude.

L’Assemblée Générale du Cercle Ferdinand de Saussure est convoquée le vendredi 2 septembre, à 16 heures, à Paris, dans les locaux de la Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, Amphithéâtre Georges Molinié (ex salle D035).

La convocation officielle est disponible à ce lien :

En plus, cette année, la traditionnelle conférence qui accompagne l’AG du Cercle devient une journée d’études toute entière. Elle aura lieu dans la matinée du même 2 septembre, toujours à la Maison de la recherche de la rue Serpente, et sera consacrée au Recueil des publications scientifiques de Ferdinand de Saussure à l’occasion du centenaire de sa parution.

Le programme détaillé de la journée, c’est par ici :

La récente reprise fac-similé du Recueil chez Lambert-Lucas permet de venir préparé.

Journée et AG seront également accessibles à distance, mais attention ! : pour participer, il faut réserver sa place avant le 30 août en communiquant nom et courriel dans le formulaire ci-dessous :

Posted by giuseppe d'ottavi in Chroniques, Événements

Journée d’étude consacrée à Antoine Meillet

L’année 1921 vit la publication de Linguistique historique et linguistique générale d’Antoine Meillet (1866-1936), recueil qui regroupait, outre deux textes originaux, des articles significatifs qui donnaient les grandes idées directrices de son œuvre.

À l’occasion de ce centenaire, Robin Meyer (SLI/CLSL) et Sébastien Moret (SLAS/CLSL) organiseront le 9 juin 2022 (Internef/233) une journée d’étude qui reviendra sur l’héritage de Meillet, pour, d’une part, interroger d’un œil d’aujourd’hui les orientations significatives de son œuvre et, d’autre part, faire ressortir de ses écrits des aspects et des idées qui n’avaient pas encore été abordés.

Date et lieu : 9 juin 2022, Université de Lausanne / online (contacter les organisateurs)

Programme : https://news.unil.ch/document/1651222598021.D1651222870937

Contacts : robin.meyer@unil.ch / sebastien.moret@unil.ch

Raison : l’excellentissime photo de l’affiche.

Posted by giuseppe d'ottavi in Événements

A 21st century Saussure: the Cours as read through an SFL Lens

Pour ce vendredi 1 Avril (8:00 AM GMT // 10h00 de Paris), Tom Bartlett (Université de Cardiff) et Gerard O’Grady (Université de Glasgow) organisent une rencontre (en visio) explorant la présence obstinée de Ferdinand De Saussure dans la pensée linguistique fonctionnelle au 21ème siècle.

La rencontre comprendra deux exposés – résumés ci-dessous – par Paul J. Thibault (Université d’Agder) et Edward McDonald (The Compleat Wordsmith, Sydney, Australia). Elle sera suivie d’un moment de discussion animé par Tom Bartlett et Gerard O’Grady. Une courte séance questions-réponses est prévue après chaque exposé.

Lien zoom (cliquez ici)

https://cardiff.zoom.us/j/85815043660?pwd=NnVuQmJYclFLb1NVVjRXVVhvdktRZz09

Meeting ID: 858 1504 3660
Password: 681041

A 21st century Saussure: the Cours as read through an SFL Lens
Vendredi, 1 Avril 2022, 8:00 AM GMT // 10h00 de Paris

8:00 What we can learn from letting the “21st century Saussure” speak to Halliday?
Edward McDonald (The Compleat Wordsmith, Sydney, Australia)

8:40 Saussure's semiological phonetics: Temporality, material dynamics and perception in la parole
Paul J. Thibault (University of Agder)

9:20 Discussion

10:00 Conclusions
Résumés

What we can learn from letting the “21st century Saussure” speak to Halliday?
Edward McDonald (The Compleat Wordsmith, Sydney Australia)
J.R. Firth (1890-1960) famously classified “all professional linguists…using the name of Saussure” (1857-1913), identifying himself as “non-Saussurean", an attitude his student M.A.K. Halliday (1925-2018) seems largely to have shared. A recent history of linguistics, however, Keith Allan’s The Western Classical Tradition in Linguistics (2007/2009), groups Saussure and Halliday together in a chapter titled “Saussurean and functionalist linguistics”, suggesting that Halliday's thinking resembles Saussure’s in more ways than it differs. From a historical perspective, it seems clear that part of what Firth and Halliday were doing was in fact responding to Saussure, not ignoring him. On my own reading, Saussure, like Firth and Halliday, consistently thought in terms of systems, and through complementarities not dichotomies. In this talk, I will show how examining the “21st century Saussure”, in other words, the broader picture of his thinking that has emerged from newly discovered materials only published in the early years of the millennium (Saussure 2002/2006), allows us to better understand the concerns he shares with Halliday, and how the insights of the London School and the Geneva School together might suggest some alternative trajectories for both linguistics and semiotics, many of whose developments in the 20th century have proved less than enlightening.

Saussure’s semiological phonetics: Temporality, material dynamics and perception in la parole
Paul J. Thibault (University of Agder)
Jakobson ("Saussure’s unpublished reflexions on phonemes", 1969) first drew attention to the existence in the Houghton Library of Harvard University of a large body of manuscripts known as the Harvard Manuscripts. The manuscripts are catalogued in the Houghton Library of Harvard University as bMS Fr 266 (1) – (9). These manuscripts consist of some 638 sheets and 995 pages of material. In addition to the Saussurean manuscripts catalogued by Godel (see Les Sources Manuscrites du Cours de Linguistique Générale de F. de Saussure, 1957; ‘Inventaire des manuscripts de F. de Saussure remis à la Bibliothèque Publique et Universitaire de Genève’, 1960) and stored in the Bibliotheque Publique et Universitaire in Geneva, the Harvard Manuscripts constitute an important resource in the study of Saussure’s thinking. In Saussure's Harvard Manuscripts time and the temporal dynamics of la parole emerges as an important concern rather than diachronic and evolutionary perspective on time which is internal to the language system, or langue. Saussure shows that the material dynamics of la parole and their perception are inextricably linked to time. I will explore some aspects of Saussure's efforts to transcend the linear conception of time as mere succession of elements along a line.

Posted by giuseppe d'ottavi in Événements

…la double articulation, on en crève ! Repenser le signifiant (31.03-01.04.2022)

Colloque interdisciplinaire organisé par le GRIAL Groupe Interdisciplinaire d’Analyse Littérale UR 3656 AMERIBER
Salle Jean Borde, Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine (MSHA)
31 mars et 1er avril 2022
Responsable : Federico Bravo
Contact : Federico.Bravo@u-bordeaux-montaigne.fr

Les dictionnaires des sciences du langage n’en démordent pas : le morphème est la plus petite unité signifiante de la chaîne parlée. Au-delà de la vérité qu’elles dénoncent ou qu’elles occultent, on doit à certaines formalisations d’être fondatrices par les perspectives de discussion qu’elles ouvrent et par les questionnements et les nuancements qu’elles suscitent. Dans la quête des constituants ultimes – moléculaires – du langage, l’hypothèse de la double articulation se veut une réponse économique et rassurante à la question de la compositionnalité du signe. Platon en fait la découverte à ses dépens lorsque, acculé à l’aporie qui le conduit à sans cesse rapporter les mots à d’autres mots, il postule, pour faire face au prévisible tarissement de la dérivation sémiotique, de descendre d’un cran dans l’analyse vers les unités minimales de la chaîne, à savoir les syllabes et, au-delà, les consonnes et les voyelles : γράμματα καὶ συλλαβαί. Saussure lui-même la revendique à sa manière lorsque, pour illustrer la motivation relative du signe, il recourt à l’exemple du mot poirier qui, dit-il, « rappelle le mot simple poire et dont le suffixe -ier fait penser à cerisier, pommier » . Seulement voilà, en recherchant, pour les opposer à ces exemples, d’autres noms d’arbre inanalysables qui, eux, seraient complètement immotivés et qui ne feraient penser à aucun autre mot, Saussure se prend les pieds dans les rets de l’analogie et convoque le plus déroutant des contrexemples : « pour frêne, chêne, etc., rien de semblable » affirme-t-il, faisant preuve d’une déconcertante surdité à l’égard du signifiant. Car il y a tout à parier que le martien fraîchement arrivé sur notre planète à qui Chomsky fait dire que tous les terriens parlent la même langue ne comprendrait pas pourquoi le découpage de ceris- ier, pomm-ier est plus licite que celui que donne à voir la mise en facteur de fr-êne, ch-êne. C’est encore Ferdinand de Saussure qui, dans un tout autre registre, fait voler le mot en éclats et, avec lui, les deux postulats programmatiques énoncés dans son Cours – l’arbitraire du signe et sa linéarité –,
en mettant au jour des structures subliminales ensevelies dans les vers saturniens, issues de la dissémination syllabique de signifiants onomastiques que le lecteur est invité à recolliger en une seule impression : avant d’être une autre façon de faire parler le texte, l’hypothèse de l’anagramme se lit comme une autre façon d’appréhender le mot, une autre façon d’entrer dans une pensée.

Continue reading →

Posted by giuseppe d'ottavi in Événements

Cahiers Ferdinand de Saussure 73 (2020)

Cahiers Ferdinand de Saussure. Volume 73 (2020), édité par Anne-Gaëlle TOUTAIN, Genève, Librairie Droz, 2021, 384 pages, 23 illustrations noir et blanc, ISSN : 0068-516X, ISBN-13 : 978-2-600-06339-5, € 50,00 / CHF 61.50
Date de première publication : 01 Décembre 2021
Voir la notice de l’Éditeur.
Ce numéro en version numérique : https://revues.droz.org/index.php/CFS/issue/view/CFS73


Table des matièresCahiers Ferdinand de Saussure (Cover)

I Éditorial

À nos lecteurs (A.-G. TOUTAIN)

II Articles

Claudia MEJÍA QUIJANO, Délimitation pour la science des signes
Grazia BASILE, Lieux d’émergence de la réflexivité linguistique chez Ferdinand de Saussure
Alexandre Sales Macedo BARBOSA, Y a-t-il une perspective sémiologique chez Whitney? Notes sur la lecture saussurienne de Whitney
Silvia PICCINI, Termes et théories de Ferdinand de Saussure dans le Manuel d’accentuation grecque de Bally
Xiaoliang LUO, Pour une approche critique de la traduction de Saussure en Chine: la restitution du concept de valeur dans le Cours
Jacopo D’ALONZO, La fonction symbolique chez Trần Đức Thảo
Anne-Gaëlle TOUTAIN, L’hétérogénéité du langage : enjeux de la neurolinguistique
Alain MANIER, Comment la théorie saussurienne de la langue permet de résoudre le problème de l’étiologie de la psychose, de sa clinique et de sa prévention

III Résumés de thèses

Micaela Pafume COELHO, Ferdinand de Saussure entre la langue et les langues
Silvia FRIGENI, L’homme de Benveniste : linguistique, anthropologie et sociologie dans le débat français de la deuxième partie du XXe siècle

IV Documents

Paola VILLANI, Saussure al Kaiserlich Deutsches Archeologisches Institut di Roma (1906). Ancora sull’iscrizione del cippo del foro
Pierre-Yves TESTENOIRE, Les manuscrits de Ferdinand de Saussure déposés à la Bibliothèque de Genève en 2019

V In Memoriam

Jacques COURSIL (1938-2020) (Sémir Badir)
Peter WUNDERLI (1938-2019) (Daniele Gambarara)

VI Lectures critiques

Jacqueline AUTHIER-REVUZ, La Représentation du discours autre. Principes pour une description, Boston/Berlin, De Gruyter, 2020, par Rudolf MAHRER
Raffaele SIMONE, Il sofware del linguaggio, Milano, Raffaello Cortina Editore, 2020, par Francesco LA MANTIA

VII Comptes rendus

Eugenio COSERIU, Introduction à la linguistique, Limoges, Lambert-Lucas, (« Classiques des sciences du langage » ; traduit de l’espagnol par Xavier Perret), 2018 (E. Bulea-Bronckart)
Gilles-Marc et Irina FOUGERON, Iz pjerjepiski S.I. Kartsjevskogo [De la correspondance de S. Karcevski], collection Trudy Instituta russkogo jazyka imeni Vinogradova RAN 17 [Actes de l’Institut de langue russe Vinogradov, 17], 2018 (V. Chepiga)
John E. JOSEPH, Language, Mind and Body: A Conceptual History, Cambridge, Cambridge University Press, 2018 (E. Velmezova)
Giuseppe D’OTTAVI et Irène FENOGLIO (dir.), Émile Benveniste 50 ans après les Problèmes de linguistique générale, Paris, Éditions Rue d’Ulm/Presses de l’École normale supérieure, 2017 / Giovanni MANETTI et Irène FENOGLIO (dir.), Benveniste. L’enunciazione, la soggettività, il tempo e il confronto con altri autori, « Blityri. Studi di storia delle idee sui segni e le lingue » vol. VII, n. 2, 2018, Pisa, Edizioni ETS, 2019 (G. Cosenza)
Mario LUCIDI, L’equivoco de l’arbitraire du signe. L’iposema, introduzione e cura di M. SERVILIO, Lecce, Pensa Multimedia, 2019 (E. Fadda)
Laura SANTONE (éd.), Linguistique et littérature, Studi italiani di linguistica teorica et applicata XLVIII, 2, Roma, Pacini editore, 2019 (S. Bédouret-Larraburu)
Loïc DEPECKER, Saussure tel qu’en lui-même. D’après les manuscrits, Paris, Honoré Champion, 2020 (A.-G. Toutain)

VIII Bibliographie saussurienne

Daniele GAMBARARA, avec la collaboration de Giuseppe D’OTTAVI et Pierre-Yves TESTENOIRE, Publications autour de Ferdinand de Saussure, 2015-2020

IX Chroniques du Cercle

Chronique du Cercle pour les années 2020-2021


Continue reading →

Posted by giuseppe d'ottavi in Chroniques, Événements