Parutions

Nouveautés éditoriales linguistiques et saussuriennes.

Congrès Mondial de Linguistique française (CMLF) 2020

Les contributions au Congrès Mondial de Linguistique française (CMLF) 2020 viennent d’être mises en ligne :
https://www.shs-conferences.org/articles/shsconf/abs/2020/06/contents/contents.html

Trois contributions portent précisément sur des sujets saussuriens :

– Clemilton Lopes PINHEIRO, Ferdinand de Saussure et Eugenio Coseriu : propositions pour une linguistique intégraliste
DOI: https://doi.org/10.1051/shsconf/20207804001

– Anne-Gaëlle TOUTAIN, Langue, parole et discours : dédoublement guillaumien de la distinction saussurienne
DOI: https://doi.org/10.1051/shsconf/20207804003

– François VINCENT, La trilogie achevée : les sources du premier cours de linguistique générale professé par Ferdinand de Saussure
DOI: https://doi.org/10.1051/shsconf/20207804002

Nous signalons en outre :

– Gabriel BERGOUNIOUX, Meillet et les études sur le français
DOI: https://doi.org/10.1051/shsconf/20207804006

– Augustin LAËTHIER, Quand l’adjectif ne désigne pas une « qualité » : une nouvelle interprétation de l’adjectivité dans les Catégories d’Aristote
DOI: https://doi.org/10.1051/shsconf/20207804007

– Sophie JOLLIN-BERTOCCHI et Jacques-Philippe SAINT-GERAND, Le champ morphologique du mot phrase : approche historique et épistémologique
DOI: https://doi.org/10.1051/shsconf/20207804008

– John E. JOSEPH, Structure, mentalité, société, civilisation : les quatre linguistiques d’Antoine Meillet
DOI: https://doi.org/10.1051/shsconf/20207815002

– Isabelle KLOCK-FONTANILLE, La science de l’écriture et la linguistique : Benveniste, l’artisan de la (ré)conciliation ?
DOI: https://doi.org/10.1051/shsconf/20207815003

– Claudia SCHWEITZER et Christelle DODANE, Description de l’accent en français : des premiers grammairiens aux premiers phonéticiens (XVIe – début du XXe siècles) 
DOI: https://doi.org/10.1051/shsconf/20207809003

publié par giuseppe d'ottavi in Parutions

Todas as Letras 22/2 (2020), Dossiê : Curso de Linguística Geral

Todas as Letras – Revista de Língua e Literatura 22/2, dossier monographique : « Curso de Linguística Geral », présenté par Eliane Silveira et Marcen Souza (Universidade Federal de Uberlândia), Aout 2020, São Paulo, e-ISSN 1980-6914
Numéro intégralement disponible en ligne : http://editorarevistas.mackenzie.br/index.php/tl/issue/view/671

A Todas as Letras – Revista de Língua e Literatura, do Programa de Pós- -Graduação em Letras da Universidade Presbiteriana Mackenzie, apresenta o Dossiê Curso de Linguística Geral, em seu volume 22, número 2 de 2020. Constituído por artigos inéditos de pesquisadores das mais diversas instituições acadêmicas do Brasil, este Dossiê atesta a renovação da interpretação da obra saussuriana. Como nos diz Ítalo Calvino, “È clsssico ciò che persiste come rumore di fondo anche là dove l’attualità più incompatibile fa da padrona”, afirmação que nos ajuda a entender o lugar da produção de Saussure e sua potência há mais de um século.
[…]
Os artigos aqui reunidos ocupam-se da especificidade de Saussure enquanto linguista, da fecundidade de seus textos e do destino da sua produção. Todos esses temas estão presentes a partir de uma interpretação que considera tanto o CLG quanto os documentos manuscritos, dispostos na Universidade Pública de Genebra ou na Universidade de Harvard. Além disso, consideram a vasta produção teórica sobre os temas saussurianos, composta não somente de uma bibliografia clássica, mas também de artigos recentes produzidos em todo o mundo. Dessa forma, o presente dossiê nos traz pesquisas atualizadas sobre a clássica produção de Saussure, que não cansa de nos surpreender, constituin- do-se, portanto, em importante referência para as pesquisas sobre a produção saussuriana.

Extrait de la présentation par E. Silveira et M. Souza.

publié par giuseppe d'ottavi in Parutions

Koerner – Last Papers in Linguistic Historiography

Ernst Frideryk Konrad Koerner, Last Papers in Linguistic Historiography, Amsterdam, Benjamins («Studies in the History of the Language Sciences», 128), 2020, 214 pages, ISBN 978-9-02720-736-4, € 105
DOI: https://doi.org/10.1075/sihols.128
Notice de l’Éditeur et table des matières
Google Books

This volume brings together — in 8 chapters — what has occupied the author during his many years as editor of Historiographia Linguistica. Namely, how the history of linguistics has developed into a major field of scholarly research, and that the discussion of questions of method and epistemology needs to be continued to avoid stereotypical practice. The author takes up a number of subjects that often had been regarded as settled, but which require a revisit. This is shown in several chapters, whether it appears subjects like ‘analogy’ or the relationships between well-known linguists like Saussure, Hermann Paul, and others.

publié par giuseppe d'ottavi in Parutions

Depecker – Saussure tel qu’en lui-même

Loïc Depecker, Saussure tel qu’en lui-même. D’après les manuscrits, Paris, Honoré Champion, 2020, 266 pages, ISBN 978-2-74535-317-7, € 45
Notice de l’Éditeur et table des matières

Ferdinand de Saussure (1857-1913) est le précurseur de la linguistique moderne. On lui doit des distinctions majeures : entre signifiant et signifié, synchronie et diachronie, langue et parole. Et surtout, une réflexion inédite sur l’arbitraire du signe et la sémiologie.
Mais qu’en est-il exactement ? Quelle est la vraie pensée de Saussure sur ces questions qui restent essentielles aujourd’hui ?
Le Cours de linguistique générale (1916), rédigé par ses disciples et paru après sa mort, sert de référence principale pour le Saussure théoricien de la linguistique générale. Ferdinand de Saussure est donc l’auteur d’un Cours qu’il n’a pas écrit et dont se réclament aujourd’hui la plupart des sciences humaines.
Il faut donc tout reprendre et mener l’enquête, en s’appuyant sur ses propres manuscrits dont certains, fondamentaux, viennent d’être miraculeusement retrouvés.

Loïc Depecker, ancien élève de l’École normale supérieure de la rue d’Ulm, agrégé de grammaire, est professeur et directeur de recherches en sciences du langage à l’Université de la Sorbonne nouvelle. Il a été pendant plusieurs années chargé des questions de terminologie scientifique et technique dans les services du Premier Ministre. Il a également exercé les fonctions de Délégué général à la langue française et aux langues de France au Ministère de la culture. Ses recherches sur Ferdinand de Saussure lui ont permis de démontrer le lien indispensable entre linguistique, terminologie et traduction.

Parution signalée par Pierre-Yves Testenoire

publié par giuseppe d'ottavi in Parutions

Blityri 8, 1-2 (2019)

Blityri 8, 1-2 (2019), contributi presentati al XXVIII convegno annuale dello Studienkreis “Geschichte der Sprachwissenschaft” (Sprachkonzepte und Sprachkategorien in Geschichte und Gegenwart, 25-27 Maggio 2017), omaggio a Giorgio Graffi, a cura di Paola Cotticelli Kurras, Pisa, Edizioni ETS, 326 p., ISSN : 2281-6682.
Notice de l’Éditeur, avec possibilité d’achat d’une version numérique des articles.

Table des matières

Editorial

Paola COTTICELLI KURRAS, Présentation

Articles

Maria CHRITI, Neoplatonic Word Classes that Designate Aristotle’s Categories
Frédéric LAMBERT, Une petite histoire de la notion d’autoteleia (complétude) dans la tradition grecque
Lucio MELAZZO, Verbs and Predicates in Ancient Greece
Roberta MENEGHEL, Ordinatio come ordine lineare delle parti del discorso o struttura sintattica?
Stella MERLIN DEFANTI, Some Observations on relatio and demonstratio in the Middle Ages: a Metalinguistic Glance at a few Texts of Ockham
Alfredo RIZZA, Alcune considerazioni sulla comprensione e sulla resa di φωνή e λόγος
Paola COTTICELLI KURRAS, Die Zuordnung der Relativsätze zwischen Haupt- und Nebensatz in Geschichte und Gegenwart
Giovanni GOBBER, Some Remarks on Haskell Curry’s Treatment of Grammatical Structure
Lia FORMIGARI, Nativismo, Naturalismo, Empirismo. Un contributo al lessico della storiografia linguistica.
Gerda HAßLER, Sprache als Epiphänomen in der Geschichte der Sprachwissenschaft
Diego STEFANELLI, Iorgu Iordan e l’‘affettività’ nella linguistica romanza fra Otto- e Novecento
Maria Patrizia BOLOGNA, Some Remarks on Antoine Meillet’s Approach to General Phonetics
Francesca M. DOVETTO, On the Origin of Language again: Ceci’s Criticism of Trombetti
Vincenzo ORIOLES, A contribution to the definition of ‘dynamic synchrony’. Between Martinet and Jakobson
Federica VENIER, A paradoxical eulogy. The review to Leonard Bloomfield’s “Cours” (February 1924)
Michela PIATTELLI, Imitazione e fonosimbolismo: importanza e limiti della teoria di Hensleigh Wedgwood per il pensiero linguistico darwiniano

publié par giuseppe d'ottavi in Parutions

Bréal – Introductions à la « Grammaire comparée des langues indo-européennes » de Franz Bopp

Michel Bréal, Introductions à la « Grammaire comparée des langues indo-européennes » de Franz Bopp (1866-1875), Limoges, Lambert-Lucas, 2020, 152 pages, ISBN 978-2-35935-302-0, € 15
Préface de Gabriel Bergounioux
Notice de l’Éditeur

Pourquoi lire Franz Bopp (1791-1867), ou plus exactement ce que Michel Bréal (1832-1915) dit de Franz Bopp, respectivement un siècle et demi et un siècle après leur disparition ?
Eh bien, pour combler des lacunes de culture générale linguistique (ou de culture linguistique générale).
Lacunes non pas – ou non seulement – historiques, mais méthodologiques, heuristiques et épistémologiques, couvrant ce qui s’est passé dans les sciences du langage pendant la centaine d’années qui va de la naissance du comparatisme au tournant du XIXe siècle jusqu’à la publication du Cours de linguistique générale de Ferdinand de Saussure par Bally et Sechehaye (1916), puis jusqu’aux travaux indo-européens d’Émile Benveniste (v. par exemple Origines de la formation des noms en indo-européen, 1936, Noms d’agent et noms d’action en indo-européen, 1948, Vocabulaire des institutions indo-européennes, 1969).
La crise qui règne dans les universités françaises (et plus largement européennes) depuis leur mise en concurrence et le passage au régime libéral d’autofinancement des laboratoires et des projets de recherches fait que les jeunes enseignants-chercheurs n’ont plus le temps de lire ce qu’ils n’ont pas lu en thèse pour compléter leur formation scientifique après avoir trouvé un poste. D’où l’intérêt pour eux de s’initier grâce à Bréal aux bases de la phonétique historique et de la grammaire comparée. Car même si nombre de ces problématiques sont aujourd’hui caduques, elles constituent le socle des études du XXe siècle sur lesquelles reposent le savoir d’aujourd’hui et les interrogations de demain.
Un avenir est-il possible sans passé ?
publié par giuseppe d'ottavi in Parutions